Des actions qui inspirent


Mon voyage au Nicaragua a été une vraie découverte puisque je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Ce pays a, pendant longtemps, fait la une des journaux à cause de sa situation politico-économique. Le calme est vite revenu dans ce beau pays de l’Amérique centrale, mais les séquelles de cette impasse difficile sont restées gravées dans la mémoire de nombreux et nombreuses Nicaraguayens et Nicaraguayennes. J’ai appris à connaitre, durant les premiers mois de mon stage, un peuple rempli d’espoir, de bonté et de joie de vivre. J’ai découvert petit à petit comment ces 3 éléments sont des facteurs importants dans le développement d’un pays. Souvent, en tant que volontaires, nous pensons que nous pouvons apprendre de nouvelles choses et tirer des leçons seulement dans le cadre de la réalisation de notre mandat. Au cours de mon expérience, j’ai vite réalisé que les expériences quotidiennes avec les gens de la région inspirent et représentent une source intarissable de connaissances. Je me suis rendu compte que mon apprentissage n’a pas été seulement façonné par les activités accomplies avec l’organisation partenaire, mais aussi par toutes les rencontres grandes ou petites que j’ai faites. La vraie richesse de cette expérience est de découvrir la bonté des gens et comment un simple geste peut créer une grande différence.

Une rencontre inspirante

Ainsi, j’ai eu la chance, avec l’aide de SUCO, de suivre des cours d’espagnol afin que je puisse communiquer avec aisance dans cette langue. Ma rencontre avec Norma Isabel Morales Lira, ma professeure d’espagnol, m’a vraiment ouvert les yeux sur la réalité nicaraguayenne. Elle enseigne depuis 38 ans et travaille avec les volontaires de SUCO depuis 10 ans. Ses actions bienfaitrices dans sa communauté, m’ont portée à partager son histoire.

Norma a grandi dans les campagnes du Nicaragua avec ses grands-parents. Malgré une enfance difficile, Norma avait toujours une joie de vivre et voulait laisser une empreinte positive dans la vie des gens qui l’entouraient. Dès son plus jeune âge, sa mère lui a inculqué l’importance de la solidarité et du partage. Élevant seule ses deux enfants, Norma a su quand même poursuivre son éducation. Elle a, ainsi, pu devenir professeure dans une école primaire. En plus de dédier son temps à ses élèves, Norma a ouvert sa propre petite entreprise, une école d’espagnol. Elle partage donc son temps entre ces deux activités qui la passionnent énormément. Grâce aux partenariats établis avec les organisations internationales tels que SUCO, elle accueille souvent des volontaires comme élèves. Norma utilise une partie du revenu obtenu des contrats conclus avec ces organisations pour financer des activités communautaires et ainsi contribuer au développement de son pays.

Norma Isabel Morales Lira
Crédit photo: Alyssa Revolus

En effet, Norma ne reçoit aucun financement pour ses actions communautaires, elle a juste une grande bonté d’âme. Cette femme persévérante trouve le temps d’être membre bénévole d’une brigade de santé. Son travail consiste à persuader les femmes enceintes de subir un bilan de santé mensuel pour éviter des complications pendant la grossesse et durant l’accouchement. Ce bilan vise aussi à assurer que le bébé soit en bonne santé à la naissance. Elle anime, avec l’aide du centre de santé, des séances de vaccinations et d’information pour femmes et enfants de son quartier. Ces soins s’adressent aux personnes handicapées, aux personnes âgées, aux aveugles et aux personnes qui éprouvent des difficultés à se déplacer vers le poste de santé le plus proche. Les vaccinations se font de maison en maison. Il y a différents types de vaccins offerts tels que le tétanos. Norma, avec un coeur débordant de générosité, offre des cours privés gratuitement à des enfants qui souffrent de dyslexie ou d’autres troubles d’apprentissage.

Enfin, cette professeure ingénieuse connait aussi l’importante du changement climatique ayant elle-même grandi en campagne. Pour cette raison, avec les enfants, elle anime des séances de ramassage de déchets dans les rues. Ceci permet de contrôler la propagation de la dengue.

Au cœur du changement

Elle dédie sa vie au développement de sa communauté. Les gens de son quartier l’apprécient beaucoup et les jeunes la respectent. À force de côtoyer Norma, son altruisme m’a inspirée et m’a poussée à organiser avec elle une fête de Noël pour les enfants de son quartier. Norma a éveillé en moi le désir de dédier ma vie au bien-être commun. Elle m’a appris qu’il n’en faut pas beaucoup pour créer des changements profonds et durables au cœur de sa communauté. Il suffit de garder ses mains ouvertes, d’être à l’écoute des autres et d’avoir au creux de soi la volonté de construire un monde meilleur. Son histoire m’inspire à promouvoir les actions humanitaires. Nous pensons souvent qu’un geste est trop petit, mais en réalité, aucune action positive n’est insignifiante. Faire du bénévolat ou même aider un voisin peut changer le cours de la vie d’une personne, sans même que vous ne vous en rendiez compte. Il doit avoir plus de Norma dans le monde donc plus de solidarité entre nous.


Vous aimez cet article ? Partagez-le avec votre réseau !

Quel est votre réaction à la lecture de cet article ?

J'aime J'aime
0
J'aime
J'adore J'adore
1
J'adore
J'agis J'agis
0
J'agis
Alyssa Revolus

Je fais un stage à l’international pour agrandir mes connaissances sur les réalités du terrain. Aussi, j’aimerai travailler en collaboration avec des organisations locales pour mettre en place des projets de développement.

Un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend